Comment mettre du mascara, pour les un-peu-pouiches.

Par Catherine B.

__________________________

Sup les babes!

J’espère que vous allez aussi bien que moi! Vous rappelez mon dernier article, sur l’ordre? Et bien sachez que ça va bien en crime (j’rajouterais même un bine à mon crime)! J’ai pris du retard sur mon lavage mais à part de t’ça ça roooouuuule, pis ça me rend bien heureuse! J’ai même renouvelé mon ordonnance de pilule anti-baby, 2 mois avant qu’elle ne se termine! Pour les filles « pas-à-leur-affaire » dans mon genre, vous comprenez à quel point c’est un exploit.

Bref, ça a beau faire 4 semaines et que je suis probablement vouée à échouer, je crois que le fait de vieillir m’aide beaucoup à devenir quelque chose de plus présentable. Parlant de vieillir, j’ai eu 24 ans en janvier. Je ne l’ai pas vraiment souligné de façon particulière, 24 ans c’est un âge un peu dull…J’attends mes 25 ans pour me reprendre du genre « oh-la-la-check-la-fille-es’soule-c’est-surment-sa-fête-elle-a-un-diadème-s’a-tête ». Bref, j’ai juste vieillis un peu plus, genre hier j’ai essayé mon nouveau blender que j’ai magasiné beaucoup trop longtemps avant de l’acheter et je suis allé à’biiiibiiiiiotèque pis je me suis couché tôt.  J’vis bien avec le fait que je deviens beige.

Faaa-que c’est ça les dernières nouvelles, les boys. Pas palpitant, mais j’suis ben trop bien dans ma vie pour que ça change.

Mais ehhhh, c’pas de moi qu’on parle aujourd’hui, ça va faire le nombrilisme icitte.  Non, on parle d’un sujet bien plus intéressant que ma personne : Le mascara.

J’vous raconte le pourquoi de cet article. Last veille du jour de l’an, je stressais parce que je devais arriver chez mon amie plus tôt pour coiffer et maquiller une couple de belles guédailles.  Ça faisait que j’avais à peine le temps de m’occuper de ma propre guédaillité. Pour me calmer, le chum me disait que ce n’était pas la fin du monde et qu’au pire elles le feraient elle-même. C’est là que j’ai appris une vérité à mon chum sur l’univers des guuuurls et des mééédames ; Ce ne sont pas toutes les filles qui sont douées avec la coiffure ou le maquillage. Ben non, ce n’est pas un gène, c’est un talent. Comme ce n’est pas tous les gars qui sont doués pour la mécanique ou qui trippent devant le hockey. Ben non. J’ai même poussé l’explication en lui disant que malgré que ce ne soit pas toutes les filles que ça intéresse, une partie des filles qui ne se maquillent pas, c’est parce qu’elles ne savent tout simplement pas comment faire.

Puis moi ma gang d’amies c’est une gang de joueuses de hockey, alors elles avaient besoin d’aide en cette veille du jour de l’an.

Encore une fois, je ne voudrais pas que vous vous imaginiez que j’ai un ton méprisant dans tout ça. Au contraire, si je pouvais avoir un autre talent que celui d’être capable de faire une ligne de eye-liner, genre être une bolle en mathématiques, ou bien avoir le sens de l’orientation, je le prendrais drette-là!  Ce n’est pas grave de ne pas savoir se maquiller, ça ne fait pas de toi moins une femme que moi. Compris? Personne ne se sent jugée par la Barbie derrière clavier?

Pis de toute façon, je possède une peau de face de type « vas-donc chier Cath» qui me permet très rarement de pouvoir me maquiller. AKA, je fais BEAUCOUP d’eczéma et j’ai, plus souvent qu’autre chose, d’l’air d’une fille qui a braillé toute la nuit quand dans le fond ce n’est pas le cas.

Bref.

Continuons mes chères, je disais donc que je venais d’apprendre cette vérité au chum qui était encore un peu sceptique. Rendus au lieu du party, je m’affairais à chixxxer mon monde quand le chum à décidé de valider ce qui je lui avais révélé plus tôt avec mon amie Rachel. Je peux ben la citer, je sais qu’elle ne se rappelle rien de cette soirée. Bref, il lui demanda si c’était vrai qu’elle ne se maquillait pas parce qu’elle ne savait pas comment. Ben oui c’est vrai, elle lui a dit qu’elle ne savait même pas comment mettre du mascara correctement.

C’est ça man, j’avais encore raison.

C’est là que, la tête engourdie par le ginger-ale rhum, je me suis élancé « J’va faire un article pour toi Rachel!!!! ». Pis là Rachel a crié, deux autres se sont jointes à sa fébrilité en sautant sur place puis c’est à cet instant que les 3 gars de la place ce sont rendus compte qu’ils étaient vraiment dans une soirée de filles.

Sur ce, ce sera bref, parce que mettre du mascara c’est pas sorcier. GO.

COMMENT METTRE DU MASCARA

1. La toute première règle est qu’il ne faut pas avoir peur de faire des tests ; pour le type de mascara qu’on préfère et pour la technique. Il existe tellement de type de brosse, l’image ci-dessous vous montre les principales.

Image1

Personnellement je préfère les brosses qui ont plus d’espace entre les poils.  De plus, je ne sais pas s’il y avait ça « dan’l’temps » d’ma mère, mais depuis une dizaine d’années, les mascaras avec les brosses en plastique ont fait le bonheur de beaucoup de guédailles, dont moi. Cependant, je viens tout juste de découvrir le mascara parfait, qui n’a pas une brosse en plastique, donc ça dépend… tsé. (on s’en rejase plus bas!).

Je vous conseille les brosses en plastique ou qui on plus d’espace entre les poils car ça évite les grumeaux, ma hantise #1. Aussi, ce sont celles qui sont les plus précises, donc moins de chance de se tacher les paupières. De plus, avec la bonne technique, c’est le mascara qui fait le meilleur résultat. Mais c’est tout à fait personnel et je vous suggère de tester tous les types, avant de faire votre choix.

2. Petite règle pour conserver son mascara plus longtemps, lorsque vous sortez la brosse du tube, évitez de faire un mouvement de haut en bas répétitif pour bien enduire votre brosse de mascara. Ça fait entrer de l’air dans le tube ce qui aide à la multiplication des bactéries et surtout ça assèche le produit. Ce qu’il faut faire, c’est laisser la brosse au ventre du tube et effectuer un mouvement circulaire avec la brosse.

3. La technique est bien simple : Tout d’abord, mettez votre main sous votre nez, et éloignez la, en ligne droite, de 2-3 pouces. C’est exactement là que vos yeux doivent regarder. Donc, vos yeux doivent être mi-clos et regarder au loin.

Ensuite, sur la partie supérieure des cils, appliquez du mascara. Si vous avez une ligne d’eye-liner noire, ne vous gênez pas pour vous appuyer dessus avant de débuter. Cependant si vous n’en n’avez pas, partez le plus près possible de la base, sans la toucher, pour ne pas tacher vos paupières. Toujours en regardant ou votre main était au tout début, effectuez des mouvements en zigzag vers le bas en vous assurant de bien enduire chacun des cils. Le truc pour ne pas mettre 12 couches et faire des grumeaux c’est de bien capturer chacun des cils dans la brosse et non simplement déposer du mascara sur les cils. Donc assurez-vous de « traverser » vos cils avec la brosse, à la base des cils, puis descendez la brosse en zigzag. Recommencez jusqu’à ce que tous vos cils soient recouverts. Pas besoin de mettre plus d’une couche.

 Image2

4. Là c’est important de ne pas trainer et de finir son œil tout de suite, avant que ça sèche. Toujours en gardant la même position de l’œil, déposez la brosse à la base de vos cils à l’intérieur de vos yeux. C’est là que vos années de clins d’œil aux p’tits gars vont vous servir. Utilisez le muscle de votre paupière pour qu’elle ne suive pas le mouvement de la brosse de mascara. C’est vraiment ça qui va faire que la brosse va capturer tous les cils. La même technique est applicable, c’est-à-dire des zigzags vers le haut. Le fait de garder votre paupière mi-close va vous empêcher de tacher vos paupières. Je le répète, c’est le fait de partir le plus près de la base qui va vous permettre d’avoir les cils bien définis et courbés. Attardez-vous surtout à la section du coin extérieur de votre œil car c’est celle-là qui fait qu’on a un beau regard.

5. Par la suite, appliquez une 2e couche de mascara, pour sceller le beau travail que vous venez de faire. Cette fois-ci, appliquez-la de haut en bas puisque vos cils sont déjà bien enduits. De plus, ils ont probablement déjà commencé à sécher alors les zigzaguer ne ferait que des beaux paquets de cils qui se collent ensemble. Vous pouvez finaliser la forme de vos cils comme bon vous semble. Personnellement j’ai des cils courts et des yeux en amande alors la meilleure chose pour moi est d’envoyer mes cils vers l’extérieur de mon visage pour accentuer l’effet un peu « bridé » de mes yeux. Sentez-vous libre de faire ce que vous voulez!

Image3

6. Beaucoup de filles ne mettent pas de mascara sur leurs cils du bas. Il est vrai que quand on a des cernes, le mascara du bas les accentues. Mais, personnellement je trouve que ça fait un peu incomplet de ne pas en mettre sur les cils du bas, encore là vous faites ce que vous voulez. L’application est très simplifiée, une seule couche est nécessaire et je ne recommande pas de faire des zigzags car ce ne sont pas sur ces cils qu’on veut mettre l’emphase. Ce qui est important cependant est de recouvrir tous les cils et ne pas oublier ceux qui sont dans le coin intérieur de l’œil. Moi je fais un mouvement de haut en bas pour les cils au centre de mon œil et un mouvement vers l’extérieur pour les cils du coin externe de mon œil.

7. Vous êtes prêtes à débuter le second œil. Vous allez voir, il y en aura toujours un qui semblera plus réussi, mais on s’en fou! Personne ne remarquera ça à part vous-même.

8. Dernier petit conseil, DÉMAQUILLEZ-VOUS. Ça peut être chiant quand on est vraiment fatigué et il est tentant de faire « fuck off », surtout après de longues soirées arrosées. Mais le mascara bloque les pores de vos yeux et il est plus facile de contracter des p’tites patentes qui font que vous avez les yeux enflés pour 3 jours. Aussi, ça permet à vos cils de mieux se régénérer et  remplacer les p’tits cils qu’on perd ici et là dans la journée. Mon truc ultime de fille lâche c’est les lingettes démaquillantes, j’peux faire ça dans mon lit pis ça fonctionne vraiment bien. Si vous utilisez du mascara hydrofuge, il est important d’utiliser un démaquillant spécifique, parce que ces types de mascara sont à base de cire et il doit y avoir plus d’huile dans le démaquillant pour soulever la cire. Avec un démaquillant régulier vous frotteriez trop fort voyant que ça ne fonctionne pas, et probablement qu’à la fin vos yeux seraient démaquillée mais au bout d’une semaine vous n’aurez plus de cils à démaquiller non plus…

9. N’hésitez pas à nettoyer votre brosse avec de l’alcool à friction si vous avez prêté votre mascara à quelqu’un d’autre, sinon du savon doux et de l’eau font amplement la job. Vous pourrez ainsi conserver votre mascara au-delà des 3 mois suggérés.

*Il y a aussi la technique du papier comme le fait l’inconnue issue de Gougoule plus bas, mais pour vrai, qui a autant de temps pour mettre son mascara le matin? Not me. Mais c’est une bonne technique si vous êtes incapables de garder vos yeux mi-clos et que vous tachez vos paupières.

Image4

10. Finalement, voici mes recommandations de mascaras!

En 7e position, le Falsies de Maybeline. Vraiment pas cher, mais il fait de beaux yeux, je le recommande pour les cils courts à cause de sa brosse courbée.

 Image5

En 6e position, le mascara de Sephora. Il fait un effet dramatique et donne beaucoup de volume en 2 couches seulement. Sa brosse en plastique facilite l’appication. C’est définitivement mon choix quand j’sors avec méééé chums de filles (Ca coûte pas cher quand on sort en ville).

 Image6

En 5e position, le Expandable d’Annabelle. Il est excellent comme mascara quotidien. Il est un peu magique car il peut se raccourcir et s’allonger. En plus d’être cool, ce petit mécanisme est bien utile car lorsque la brosse est plus courte, ça fait du volume et quand elle est plus longue, ben c’est ça, ça allonge les cils. Donc, en ordre: longueur puis volume après, comme ça no mottons and everybody iz happy.

Image7

En 4e position, un classique, Hypnôse de Lancôme. Probablement un des favori de toutes les médames de la planète. Il est tout simplement excellent, mais il n’est pas donné.

Image8

En 3e position, le mascara Singulier de YSL. J’aime tellement la brosse de ce mascara qui est en poils mais ils sont très espacés et fait un regard de biche (pas de bitch) à tout coup.

 Image9

En 2e position, le mascara Telescopic de L’oréal. Boy, il était mon numéro uno depuis longtemps, je l’adore ! Ce mascara fait un regard illuminé, de beaux cils définis, aucun grumeaux et a une allure très naturelle. Son seul défaut, c’est qu’il n’est pas hypoallergène et je passe la journée à me gratter les yeux alors il s’émiette et je retrouve l’intégralité de mon mascara dans mes lunettes. Mais tsé, ça c’est de ma faute, je me gratte les yeux aux 2 minutes tout le temps. Alors si vos yeux ne sont pas sensibles et que vous ne recherchez pas un effet trop intense, essayez-le j’vous promet l’amour.

Image10

Le numéro 1, que j’ai découvert depuis peu…où étais-tu toutes ces années mon babe ? Il s’agit du Twist push-ups de Marcelle. J’associais plus cette marque aux mééédames alors je n’ai jamais eu envie de l’explorer vraiment. Mais avec ma lèpre (j’ai pas la lèpre pour vrai), j’ai pas eu le choix d’aller dans les produits hypoallergènes. MAAAAAAN, je l’aime ce mascara! Tout comme celui d’Annabelle, il est rétractable. La brosse est en poils doux, mais très espacés. Il a une tenue spectaculaire, il n’est pas cher, il ne me fait pas pleurer et il donne un très beau résultat. Je vous le conseille, au cas ou vous n’auriez pas compris.

Image11

Bien sûr, je vais peut être découvrir un autre mascara avec lequel je tomberai en amour. Je suis toujours ouverte à explorer, mais pour le moment, ce sont mes produits prefs.

Dernier petit conseil, n’hésitez pas à faire des essais. Ce n’est pas grave que vous tachez vos yeux, ça se lave! Tant que vous ne vous rendez pas aveugle, n’ayez pas peur d’expérimenter. Je vous ai fait part de ma technique, mais si vous découvrez qu’une autre technique fonctionne mieux pour vous, go!

Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end! Profitez-en pour aimer votre monde et manger des fruits. (Ah oui, by the way, je travaille sur devenir zen alors ça se peut ben que je me mette à vous dire des choses du genre.)

Votre blogueuse guédaille,

Catherine B.