Article sans titre parce que l’inspiration me manque

Groupe,

J’espère que le Novembre-des-indiens vous a réchauffé le cœur. Moi, j’anticipe le vrai frette à venir avec beaucoup d’appréhension, alors j’en profite pour être de bonne humeur en attendant.

…Et moi qui avais promis à mon chum, durant l’été trop humide, que je ne chialerais pas cet hiver. Oupsé.

Je veux faire un article un peu particulier, mes amis. Parce que justement vous n’êtes pas tous mes amis, pis ça, ça ne me rentre pas dans la tête.

Je m’explique; j’ai encore l’impression ce sont que mes amis proches, une couple d’amis Facebook (donc des connaissances), ma mère pis 2-3 filles fines que je ne connais pas, qui lisent les articles de mon blogue.

Je fais ce projet là au gré de mes envies, je ne veux pas que ça prenne trop de place parce que je ne veux pas risquer de ne plus avoir de plaisir à le faire. Pis c’est déjà arrivé alors je sais de quoi je parles.

En 2012, Alex (vous vous souvenez d’elle? – en passant elle va bien, elle est encore autant elle-même pis c’est parfait comme ça) et moi on s’était fait aborder par quelqu’un dans un bar qui l’avait reconnue et qui voulait lui dire qu’il aimait bien ses articles. J’ai vraiment eu un choc, c’était positif mais en même temps ça me surprend toujours. La raison de ma surprise est simple, j’ai l’impression d’écrire pour les personnes qui me connaissent, les personnes qui savent qui je suis, comment je suis, qui peuvent relativiser ce que je dis, qui peuvent me comprendre sans trop d’explications, qui se foutent un peu si je fais une couple de fautes parce qu’ils savent que je n’ai probablement juste pas vu… Pas pour des inconnus qui aiment bien ma peplume. Et ça m’est arrivé souvent d’entendre quelqu’un me dire, ou m’écrire, « ma sœur lis ton blogue » « mon cousin est fan » « je ne te connais pas mais je veux te dire que j’aime ça ce que tu écris… ».

Puisque que je ne suis pas une fille controversée, que je parle de mes cheveux pis d’maquillage, ce n’est pas vraiment important. Mais dernièrement quand une personne à mon travail m’a informé avoir lu mon blogue en entier je me suis sentie vraiment étrange. Je ne comprenais pas la source de mon malaise, et en arrivant le soir à la maison j’ai dis à mon chum « C’est weird de me sentir atteinte dans mon intimité sur quelque chose que j’ai mis sur l’internet. ».

Bref, j’ai réalisé que ce qui me faisait feeler drôle en dedans, c’est que quand des personnes externes me lisent, j’ai peur qu’ils interprètent mal qui je suis. Pis j’essaie fort de m’en foutre, mais ce n’est pas facile et l’opinion des autres compte un peu (je devrais prendre exemple sur mon chum qui se fout tellement de ce que les gens peuvent ben penser…j’pas encore rendue là). Y’a aussi le fait que je travaille fort pour avoir une carrière dont je serai fière pis je ne voudrais pas que mes jokes pas-drôles compromettent ça.

Ce n’est pas un article pour dire que je supprime le blogue maman, ne t’inquiète pas. C’est simplement pour me présenter, parce que j’ai réalisé que je ne suis peut être pas claire sur qui je suis, mes motivations, ma couleur pref, pis toute.

Voici donc un article sur ma petite personne, parce que tant qu’à être out there, autant être vraiment OUT THERE.

Je m’appelle Catherine, j’ai 25 ans (je suis née la même journée qu’une de mes meilleure amie pis ça c’était ben cool au primaire !). J’habite Laval, depuis toujours, sauf une expérience de 6 mois à Montréal où j’ai réalisé que je préférais habiter là ou il y a du parking pis de la tranquillité d’esprit. Ce n’est pas tout le monde qui est fait pour la grand’ville.

J’ai fais un Bac en communication marketing à l’UQAM et c’est à cette belle école que j’ai rencontré mon chum. J’ai toujours été ben coincée avec la gente masculine alors il m’a fallu une couple de verres pour dire au beau dude (qui parlait avec tellement d’intelligence pis qui avait le charisme d’Obama) que j’étais ben intéressée par lui.

Mes parents sont toujours ensembles, ils ne sont pas trop vieux. Ma mère m’a tout appris ce que je vous raconte ici et nous reçois les dimanches comme si nous étions le convoi présidentiel. Mon père est mon sauveur 24h/7, depuis toujours. J’ai un petit frère, nous avons 7 ans de différence, et je l’ai toujours couvert un peu trop. Il est drôle et ouvert d’esprit. Je l’aime d’amour (parait que ça se dit pu ça?!) même s’il pense que je le juge tout le temps.

Je trouve que je suis choyée d’avoir des personnes aussi intéressantes dans mon cercle d’amis. J’ai vraiment de bons amis, je suis chanceuse.

Je joue à la balle-molle, même si on préfère dire à la softball ou à la fastpitch pour que ça ait plus l’air d’un vrai sport. Je « coach » mon équipe en attendant qu’une personne se propose pour nous coacher pour vrai. Je joue au hockey, mais dans les ligues de matantes seulement depuis que je suis trop vieille. Je ne suis pas très bonne, mais j’ai du cœur (je l’aime ce cliché là). Je suis la PSSH (genre la soignante) d’une équipe de hockey Junior, mais je suck à ma job parce que je ne suis pas capable de marcher sur de la glace sans me planter. J’aime trop l’émission Teen Mom, c’est rendu un problème.

Je travaille, nouvellement, pour une marque de suppléments pour athlètes pis je suis bien contente de mon choix. J’ai quitté mon ancien emploi pour avoir plus de défis alors je suis servie.

 Je suis allée à Nashville cet été et dans l’auto, mon amie et moi, avons fait un test dans un magazine pour savoir quel sandwich à la crème glacée on serait si…on était des sandwichs à la crème glacée. Bref, ce test fût extrêmement révélateur car j’ai appris que je serais un sandwich double chocolat : Y’a des gens qui adorent et des gens pour qui c’est too much. C’est pas mal véridique tout ça, je ne suis pas une personne facile d’approche à première vue (je suis un peu gênée même si ça ne parait pas), et si on trouve que double chocolat c’est trop, on ne m’appréciera jamais. C’est correct j’aime mieux être une sandwich à la crème glacée fou-malade qu’être plate.

(Sans offense aux sandwich à la crème glacée chocolat-vanille qui sont des classiques mais qui « never goes out of style » – résultat de mon amie haha !)

Bref, ce test a changé ma vie ! Ha, j’accepte le fait de ne pas faire l’unanimité ! :)

J’ai débuté ce blogue en 2012 parce que je voulais devenir rédactrice mais j’ai changé d’idée depuis et je me suis résolue à m’accrocher au fait que je vais écrire un roman (jeunesse) une jour. UN JOUR. En attendant j’écris ici.

Je suis bonne en dessin, mais je dessine des fleurs pis des filles depuis la nuit des temps alors je n’ai pas vraiment exploité ce talent. J’ai la pire mémoire. J’aime le country beaucoup beaucoup, mais je n’aime pas tous les artistes country de la planète tsé. Pis j’aime plein d’autre trucs, c’est pas obligatoire le banjo. Si je ne me retenais pas j’agirais en fille de 15 ans et je polluerais Facebook de paroles de chansons, tout le temps.

Je ne suis pas de bonne humeur, ni positive 100% de mon temps. Je ne suis pas matinale, j’haïs le small talk et l’alcool fort, j’hais la salive, je suis allergique à ma sueur, j’hais l’odeur du mix jambon cuit-fromage fondu, j’ai de la misère à me concentrer quand je ne suis pas intéressée, je suis travaillante, je suis émotive, je suis bordélique, je suis impulsive, je suis aussi organisée (ça se peut être les 2), je suis drôle des fois, pis ma crème glacée pref c’est la Häagen-Dazs Chocolat & Beurre d’arachide pis je suis à veille de brailler parce qu’ils ne l’ont jamais à mon épicerie. Je me remet souvent en question pis c’est une bonne affaire parce que je suis pas mal plus gentille depuis. J’aimerais ça être une chanteuse mais il me manque tout ce qu’il faut pour être chanteuse. Je porte des lunettes pour travailler, pis quand c’est important que je voie. Je suis une fille angoissée mais je le gère comme une championne #Häagen-Dazs. Je suis une romantique mais pas en publique. Je suis poche dans pleins d’affaire, dont tous les jeux Nintendo. J’utilise encore le mot Nintendo pour qualifier les consoles de jeu, parce que c’est plus simple de même.

Surtout, je suis ambitieuse et dévouée.

Bref, un déferlement de « je » qui me fait du bien parce que c’est important que vous sachiez que je suis autre chose qu’une fille absorbée par ses cheveux. – En passant je me suis fait poser des rallonges, je vous en reparle bientôt.

Donc Bonjour pour de vrai à tous ceux qui ne me connaissent pas, ça me fait plaisir de savoir que vous me lisez et je vais continuer de dealer avec le fait que c’est weird.

P.S Je me relis pis je parle comme si j’avais des milliers de lecteurs. LOL. Not.

P.P.S Finalement je ne vous ai jamais dit ma couleur préf…je vais me garder une petit jardin secret quand même…c’est rouge et mauve, pourquoi choisir ?

Cath B