CONFESSIONS D’UN GEEK

Par Nicolas B.

__________________________

En tant qu’aspirant blogueur, étudiant en médecine et cousin de l’illustre Catherine B (!!!!!!!) (Eh oui le premier homme ayant l’honneur de marcher sur cette planète de spray-net et de fard à sourcils), je voulais vous faire part de mes pensées les plus profondes ayant pour titre Confessions d’un geek.

 Le but n’est pas de faire de vous des « Penny » de Big Bang Theory, mais bien de vous exposer ma relation amour-haine envers la geekiness.

J’étais peut-être auparavant dans le déni, mais le fait qu’on m’ait demandé dans un party de famille quel était le nom scientifique de la moutarde n’a pas manqué de faire germer quelques interrogations : Est-il possible que je sois geek?

 Il est certain que le fait d’être fasciné par la dilatation des canaux parotidiens (qui sont responsables d’acheminer de la salive à la bouche) par une substance acide est quelque peu anormal. Ça explique une tradition que j’ai tenté d’imposer – sans succès – à des amis. Elle consistait à prendre des shooters de jus de citron pour qu’ils puissent connaître ce sentiment d’extase. Si jamais vous vous demandez quoi faire pour rendre votre vie plus trépidante et vaincre cette déprimante noirceur hivernale : essayer les shooters au jus de citron !!

Le fait de vivre avec des colocs ayant leur petit côté geek contribue à renforcer le tout. Une d’entre elle s’émerveille à tous les soirs devant la beauté de réséquer une prostate. L’autre trépide d’excitation devant le mystère médical – toujours irrésolu – du gonflement massif unilatéral d’un sein chez une jeune femme.

Parions que plusieurs ne s’en seraient pas plaint si ça avait touché les deux côtés haha ;)

C’est pourquoi une transformation s’imposait. Ma cible : le « hipsterisme ». Elle comportait les simples étapes suivantes :

1. Déménager sur le Plateau – parce que c’est plus in d’être hipster que d’être geek

2. Démarrer son propre jardin et se lier d’affection pour un plant de tomates

3. Écouter du rock indie – en passant je vous recommande fortement le groupe Alt-J (qui écrit des chansons aux paroles envoûtantes et aux mélodies ensorcelantes)


4. Porter sa tuque en la laissant pendre vers l’arrière et arborer un regard coquin


5. Refuser d’aller prendre un café au Tim Horton à une minute de chez soi… Vaut mieux marcher 30 minutes pour aller dans un café moins « mainstream »

Malgré tout cela, je crois que mon côté geek est bien loin d’être enseveli sous ces artifices hipsteresques.  

 Voilà pourquoi je n’ai aucune gène à vous parler de ma fascination de l’année: le dessin animé Avatar (eh non, ça n’a aucun lien avec film avec les extraterrestres bleus : c’est mille fois mieux!!)

Cette série mêle le côté épique des films de superhéros avec humour et innocence, qui nous font retomber en enfance. Elle est basée sur un conflit entre la nation de feu et les nations de l’eau, de l’air et de la terre. Chaque nation correspond à un type de tempérament :

Feu : L’élément de la puissance. Le peuple de la nation de feu a le désir et la volonté d’obtenir qu’il veut.

Terre : L’élément de substance. Les personnes de la nation de Terre sont diversifiés et forts. Ils sont persévérants et résiliants.

Air : L’élément de la liberté. Les nomades de la nation de l’air se sont détachés des soucis quotidiens pour trouver la paix et la liberté.

Eau : L’élément du changement. Les personnes de la tribu de l’eau sont dotées d’une grande capacité d’adaptation. Elles ont un sentiment profond de communauté et d’amour qui les aide à traverser de multiples épreuves.

 

Certains élus de chaque nation, les « benders », ont la capacité de maîtriser leur élément pour l’utiliser à certaines fins.

Alors ce soir, faites comme moi;  libérez votre côté geek en écoutant Avatar. Je vous mets même au défi de trouver la nation qui se rapproche le plus de vos valeurs, de votre personnalité.

Pour voir la série, cliquez ici!

Bref, j’espère que vous avez apprécié mon premier article. Si tel est le cas, je vous promets que ce ne sera pas le dernier.

Parole de scout – ou plutôt de geek ;)

Nicolas B.

  • Aris

    I think I’m your first fan!!! Honestly, I LOVE IT! And if you keep writing, I’ll keep reading!

    I’m water btw. But you know me so well, that you for sure already knew that. ;)