Découverte musicale / girl crush : Safia Nolin

Sup les jeunes,

J’espère que votre cœur chante.
J’vous dirais que le mien en a plein les founes de l’été qui ne veut pas finir pis des maringouins qui persistent.
J’ai pu de vacances à venir, je suis déjà allée dire allô à mes baleines, le traffic est revenu, les lattés à la citrouille refont surface pis le hockey recommence…L’humidité peut donc sacrer son camps, leave me alooooone ! Je veux porter des bottes et des foulards… dire bye à ma fidèle fan pis dormir en paix sous une couette. Pis c’est ça, merci de m’avoir écouté.

Bref, aujourd’hui je ne vous parlerai pas de mes cheveux. Dommage, ils vont bien sachez le…ils reviendront au centre de toute bientôt (quand f’ra pu chaud I guess…).

Je veux vous parler d’une découverte musicale que j’ai faite cet été : Safia Nolin.

C’était la Chinzan-Baptiste à Léval et nous avions droit en tant que villageois de l’ile Jééésus à une belle brochette d’artistes, avant les feux d’artifices de 10h30. Pis après on est allé se coucher en se demandant ou était rendue la Saint-Jean des vieux jours, avec des ados qui ne savent pas boire et des ramasseux de canettes.
Bref, c’est à ce show que j’ai connue ma Safia. J’ai le droit de me l’approprier… je pense, je l’aime trop. Je suis peut être en retard, mais tsé j’habite en banlieue… les choses cool sont pognées dans le traffic à’marde avant de se rendre à nous ;).

Safia-Niolin-SXM

Elle est arrivée sur scène et avant d’entamer sa toune elle l’a dédiée à la « p’tite vache dans la fermette dans l’fond du centre de la nature » pis j’ai trouvé ça un peu awkward. Pis là ce fût la révélation.

Sachez que quand j’haïs c’est de façon viscérale et totalement de mauvaise foi, mais quand j’aime c’est sans réserve et ça peut frôler le too much.

Bref, sa voix m’a touché drette au cœur. Elle a une voix puissante sans avoir à crier à la Whitney Houston. Elle a une voix mélancolique, mais le genre de mélancolie qui fait du bien, qui rend nostalgique.

N’étant pas une critique musicale affranchie je ne me permettrai pas de vous décrire son style musical, mais je peux tout de même vous dire que sa musique est grande et belle. Je peux vous dire que je me sens dans une doudou, une journée de pluie, quand j’écoute sa musique.

Dans une entrevue, elle disait, et je paraphrase : « Si tu peux relate à ma musique c’est qu’on connecte à quelque part »…Donc en gros c’est ma sœur que je ne rencontrai jamais.

Sa personnalité publique est rafraichissante, elle est awkward mais d’une façon cuty-pie, elle ne semble pas être un produit bien packagé des grosses maisons de disques qui ont dont de la répartie en entrevue pis qui sont toujours trop parfait.

Safia Nolin est authentique (pas le genre d’authentique que les candidates d’Occupation Double pluggent dans leur vidéo de présentation « Heuu salut moi j’m’appelle Kim, pis je suis une personne authentique pis vraie en plus …» . Plutôt le genre d’authenticité comme le Kraft Dinner…les manufacturiers ont beau en faire des moins chers, des plus deluxe, sans sel, plus de saveur de cheddar, piquant, au choux-fleur (why?), en forme de coquillage…du KD ça reste du KD pis criss que c’est bon.

Ah pis dernière chose, il y a un épaulard sur la pochette d’album, pis le vinyle vient avec des collants de baleine dedans. Tsé. Si vous me connaissez un p’tit peu vous savez que les baleines sont mes amours pis ça ne peut pas être une pochette plus parfaite.

safia album

Son album sort officiellement vendredi mais entre-temps, je vous met le lien d’un spectacle intégral au FME.

Bonne écoute guys pis on ne lâche pas… selon les prévisions mensuelles de Météomédia, c’est l’été encore pour 3 semaines, sti.

Cath. B.