Les colons de service

Par Alex V.

________________________

 ATTENTION : Ce texte est inspiré d’expériences personnelles & de celles des filles qui m’entourent.

 Je sors à l’instant d’une transe. Lundi dernier, je remettais mon dernier travail universitaire à vie… Si je n’y retourne pas pour un DESS .Je viens de terminer mon bac en enseignement. Ce bac, que je critiquerai probablement dans un article ultérieur, pour mon plaisir personnel, dans l’espoir qu’un jour, les choses changent. Je pourrai alors vous parler de cette hypocrisie qui règne dans le monde de l’éducation. Mais, aujourd’hui, je vais plutôt vous jaser d’un de mes sujets préférés quand je ne suis pas en mode « prof ». Yo. Microsoft Word est vraiment agréable comme programme lorsqu’on peut utiliser une autre police que Times New Roman et lorsqu’il n’y a pas de notes de bas de page. J’capote.

Donc, un de mes sujets préférés : LES HOMMES.

Je parlais tout à l’heure d’une transe. Une transe, parce que mon stage d’une durée de quatre mois, a pris tout mon temps, tout mon énergie. Puisque j’étais concentrée à bâtir ma future carrière, je n’avais pas trop de temps à accorder à ces mammifères remplis de testostérones. Si fallait en plus que j’aille à gérer mon ptit cœur, on me diagnostiquait assurément la dépression à 22 ans et ¾ . Donc, ça fait quatre mois que j’ai une vie plate. Et devinez quoi? Lorsque tu dis « non » aux gars, ils te veulent davantage. C’est quoi cette OS** d’affaire là????  Je suis très calme. Calme, c’est vraiment le bon qualificatif pour me décrire…

Ce soir, j’ai donc décidé de mettre mes frustrations de fille célibataire sur papier, dans l’objectif de faire sourire d’autres filles célibataires et de me faire juger par qui le veut bien…

Voici donc les catégories en nomination pour le prix du Colon de service :

1.    I’m more than just an option, Hey, hey, hey

«Bon, écoute moi bien le gros…» Non, non je ne parle pas comme ça, franchement. Quoi que…

Disons que ça ressemble plus à quelque chose de ce genre : « Alors, je suis rendue à une étape de ma vie ou coucher avec toi ne me suffit pas. T’es ben ben beau, un athlète de qualité, un vrai étalon, mais, je vaux plus qu’un mardi soir entre 22h et 8h le matin. Je vaux définitivement plus qu’un texte une fois aux trois jours, qu’un «Salut !» avec deux becs quand on se croise à l’université. J’pensais que t’avais compris que j’étais plus qu’une option, que j’pouvais tenir une conversation, que j’pouvais parfois même te pousser à te remettre en question… Alors, si t’es pas plus sérieux que ça ; je te dis CIAO BYE. Et je sais que tu regretteras fort probablement dans un futur rapproché.»

Bref, le jour où tu veux plus et que lui n’est pas prêt, tu bouges…  

mobile 059

2.     Bad boys bad boys Watcha gonna do, whatcha gonna do When they come for you?

Ahhhhh les mauvais garçons… Plusieurs filles tombent pour eux. J’imagine que c’est la testostérone qu’ils dégagent, le faux sentiment de sécurité qu’ils nous procurent, j’dirais même le faux sentiment de supériorité qu’ils nous offrent. Bref, les bad boys nous donnent certainement de l’adrénaline. MAIS, à mon avis, ils sont aussi la raison des 46 000 questions qui  popent dans notre tête tous les jours. Ensuite, ils nous racontent des histoires louches pour expliquer leurs retards, leurs réponses tardives à notre message texte, ou tout simplement, pour expliquer la raison du rendez-vous annulé. Bref, ils travaillent fort pour nous calmer l’esprit… Et puis, on sait tous où tout cela finit….

Bref, si tu cherches pour quelque chose de stable. T’es bien mal partie...mobile 060

3.    Price tag

À l’heure d’une société de consommation, il est plus facile de jeter et racheter du neuf, plutôt que de réparer. J’oserais dire que c’est le même principe pour les amours. Or, plusieurs hommes laissent tomber la fille qu’ils fréquentent au premier, ou deuxième, embuche qu’ils rencontrent. Se convainquant que la fille d’à côté sera certainement mieux.

Par ailleurs, les gars reluquent la marchandise, la saison des pum-pum shorts arrivent en plus, mais une fois qu’elle est leur, elle n’est peut-être plus aussi intéressante… Elle vient de perdre de la valeur, ou encore d’en gagner. En somme, ce que j’essaie de dire, c’est qu’on aime bien la nouveauté. On aime les nouvelles sensations, les nouveaux défis, les nouvelles pantoufles quoi.

Bref, si t’es tombé sur un player, j’espère que tu ne penses pas être celle qui va changer ça….

4.      Question de timing

Je crois que beaucoup de choses dans la vie sont dues à une question de timing. On dit que rien n’arrive pour rien… Moi j’y crois dure comme fer.  

Parfois, on rencontre quelqu’un avec qui ça connecte comme pas possible, mais cette personne est déjà prise, ou part pour une longue durée dans un autre pays… On peut se réconforter en se disant que si la personne était faite pour nous, elle reviendra dans notre vie. Toutefois, y’a des gens avec qui on a une chimie incroyable  qu’on en vient à se dire qu’il n’est pas possible de connecter autant et qu’ils soient déjà pris. On essaie de respecter ça. Parce que passer 2e, c’est pas cool.

Bref, faut avoir confiance en la vie. Des fois, on arrive trop tôt, ou trop tard dans la vie de quelqu’un, but if it meant to be, it will be.

mobile 058

Ouffff…. J’en dis des niaiseries. Je vous ai dressé le portrait de quelques colons de service, je sais que j’en ai oublié plusieurs. Mais fallait que j’arrête là, parce que en fait, c’est peut-être juste moi le problème…  LOL

J’oublie aussi plusieurs hommes incroyables qui ne font pas partis des colons de service. Toutefois, comme je le  dis régulièrement à mes élèves ; « Si le chapeau te fais, tu le mets ! Autrement, félicite-toi ! »

Je vous souhaite aussi un beau début d’été, il commence à faire si beau ! :) Amusez-vous dehors, sur les terrasses, mattez bien les pouchons pouchons msn… ;)

À bientôt xxx

Alex V.