Celle-là je ne l’ai pas vue venir.

Par Catherine B.

________________

Je pensais que le projet Mimosa & Tralala était mort et enterré. Pas le genre de mort qu’on n’a pas vu venir et qui nous laisse avec un gros vide et pleins de non-dits. Non, le genre de mort accompagnée de nostalgie et de beaux souvenirs en te disant que c’était une belle vie, pis toute.

Alors ne fût pas ma surprise quand l’envie d’écrire m’est revenue, comme ça un matin trop chaud d’août.

J’ai cheminé pas mal sur mon moi-même professionnel dans les dernières semaines et j’en suis venue à la conclusion qu’écrire c’est pas mal la chose qui m’allume le plus, mais je ne veux pas écrire les ingrédients sur une boîte d’egg rolls. Je veux écrire sur les choses futiles qui m’interpellent. Alors le meilleur moyen c’est d’en faire un projet personnel, avec personne pour me dire que mon ton est trop personnel, que ma structure est inexistante et que j’écris « tsé » trop souvent.

C’est donc ça mon annonce de la journée, elll’blogue est de retour. Je suis en train d’écrire ces quelques lignes pis mes épaules sont un peu moins crispées, ma tête pleine d’idées et mon esprit pas mal plus apaisé.

Il y a plus d’un an déjà que je n’ai pas écrit ici. Quand on revoit un ami après 2 semaines sans se parler on a des heures de choses à discuter, mais après 1 an, le quoi de neuf devient un peu désuet et on se met à penser à oὺ était notre vie la dernière fois qu’on a discuté avec cette personne. Souvent on réalise que c’est pas mal à la même place. Les transitions dans la vie se font tellement lentement qu’on ne s’en rend pas toujours compte ou on ne sait pas comment les exprimer. Alors on dit qu’il n’y a rien de nouveau, que tout est pareil. Read More

DÉJÀ 2 ANS, BONNE FÊTE BABY BLOGUE!

Par Catherine B.

___________________________

Shit.

Tu m’niaises tu l’temps? Non mais, pour vrai, déjà?…

J’étions pénard dans ma vie pré-estivale pis là ça m’a  frappé dan’face à 1000 km/heure.

Bonne fête mimosa mannn ! T’as 2 ans aujourd’hui !

Ta fête me rends heureuse, parce que t’existe encore malgré que la vie adulte ait attrapé mes comparses et moi pour nous enfermer dans un genre de pattern de  9 @ 5 nice mais pas-nice en même temps. Genre qu’on s’enlise de plus en plus vers une vie ou on dit des choses du genre « je me souviens pas la dernière fois que je suis allée dans un club » , « La vente cette semaine chez Maxi vaut la peine, mais je suis rendue un peu snob pis je préfère IGA tsééé », « Aujourd’hui j’ai fait de la sauce à spag pis je me suis starté des REER ». Bref, on est moins frivole, plus beige, mais probablement plus heureuse dans nos shorts aussi.

Je suis bien heureuse que tu ais atteint le terrible two mon beau blogue.  On t’a pas mal négligé, je le sais mais môman t’aime, tu le sais. Tsé faut que tu nous comprennes, on a toutes un lover, pis des cours d’aérobie, pis des 5 @ 7, pis des projets, pis des malheurs, pis des joies, pis toute ça c’est accompagné de ben du vin pis de la gomme à cannelle (pas en même temps !).

Tu me fais capoter par exemple, déjà deux ans ! C’est comme si hier, j’étais dans ma phase je veux m’exprimer pis j’aimerais ça que tous mes amis Facebook le sachent. Évidemment, tu t’es éloigné de juste mes amis Facebook, mais t’es resté bien modeste pis on n’a pas peur de te parler franchement, même si ça peut arriver qu’on dise de la marde, parce que je suis une pro à dire d’la marde.   Je t’aime pis je suis bien fière de toi.

Tu m’fais du bien, ohhhhhhh yeaaaaaaah. Non pas ce genre là…

Tu m’fais du bien parce que la majorité du temps, je me surprends à me comprendre moi-même en écrivant ici. Faaa-que je ne t’abandonne pas, tes matantes non plus. Si on t’écrit moins souvent, saches que chaque fois qu’on le fait, c’est par plaisir pis avec ben d’amour.

Pis là tu m’fais faire des maudites rétrospectives de maman qui regarde son flo vieillir pis qui prends un moment pour faire le point sur sa vie, d’où elle en est rendue pis toute. Ça fait du bien faire ça, mais c’est freak en même temps. Tsé j’suis rendue semi-vieille. 24 ans. Dans 6 ans, juste 6 étés, 6 Noël, 6 gâteaux de fête, j’vais avoir 30 ans. J’ai beaucoup trop de choses à accomplir avant ça, pis j’ai trop fait confiance à la vie, pis toute pis toute, en me disant que ça se ferait tout seul, mais tsé c’t’ai un peu du pelletage de nuages tout ça. 

Bref, à partir de demain je commence le projet que je repousse depuis que j’ai 16 ans.

Avoir un bébé.

Ha, non c’pas vrai.

Écrire un livre.

Ça c’est vrai.

Mais non, je n’ai pas le temps de commencer demain…

J’ai trop de lavage à faire, pis de livre à lire, pis de séries à finir, pis de cours de Group Poweeeer, pis de chillage avec mon chum, pis de séance de catching-up avec Gab pis Alex, pis de musique à écouter, pis de spooning avec les chiens, pis de nouvelles recettes de smoothies à essayer, pis de tournois de balle à gagner, pis de dormage à rattraper, pis de lavage encore, pis de vaisselle, pis de vacances en Gaspésie, pis de plage avec Po, pis de drinks avec Po, pis de mariage à Po (Po étant mon amie… Marie-Po), pis de « ça fait longtemps qu’on s’est pas vu nous là », pis de « ce soir je fais une soirée pour financer ça », pis de « on va monter une montagne pour le fun », pis de rendez-vous chez le chiro, pis de séance de bitchage, pis de Lana Del Rey à aller voir, pis de « ça sent la coupe à Montréal ! », pis de soupers avec papamaman, pis de latté à boire, pis de « Le chien a encore fait caca su’l tapis », pis de crème à mettre dans ma face, pis de « j’arrête le café pour de vrai…non c’est pas vrai », pis de rafraichir mon fil d’actualité Facebook, pis surtout d’articles à mettre ici.

Le printemps se pointe le bout du nez, y’é ben shy mais y’é là…pis ça ça met ben de la joie dans mon cœur. Presque autant que ta bday !

ISSSH’YO BIRTHDAY, WE GONNA PARTY LIKE…ISSSSH’YO…

Bref, merci beau blogue d’être dans ma vie. Bonne, belle, fête de 2 ans. On te donne des gros becs mouillés de vieilles matantes gossantes, pis on te souhaite longue vie.

 

GAB

ALEXCATH

Catherine B.

Comment mettre du mascara, pour les un-peu-pouiches.

Par Catherine B.

__________________________

Sup les babes!

J’espère que vous allez aussi bien que moi! Vous rappelez mon dernier article, sur l’ordre? Et bien sachez que ça va bien en crime (j’rajouterais même un bine à mon crime)! J’ai pris du retard sur mon lavage mais à part de t’ça ça roooouuuule, pis ça me rend bien heureuse! J’ai même renouvelé mon ordonnance de pilule anti-baby, 2 mois avant qu’elle ne se termine! Pour les filles « pas-à-leur-affaire » dans mon genre, vous comprenez à quel point c’est un exploit.

Bref, ça a beau faire 4 semaines et que je suis probablement vouée à échouer, je crois que le fait de vieillir m’aide beaucoup à devenir quelque chose de plus présentable. Parlant de vieillir, j’ai eu 24 ans en janvier. Je ne l’ai pas vraiment souligné de façon particulière, 24 ans c’est un âge un peu dull…J’attends mes 25 ans pour me reprendre du genre « oh-la-la-check-la-fille-es’soule-c’est-surment-sa-fête-elle-a-un-diadème-s’a-tête ». Bref, j’ai juste vieillis un peu plus, genre hier j’ai essayé mon nouveau blender que j’ai magasiné beaucoup trop longtemps avant de l’acheter et je suis allé à’biiiibiiiiiotèque pis je me suis couché tôt.  J’vis bien avec le fait que je deviens beige.

Faaa-que c’est ça les dernières nouvelles, les boys. Pas palpitant, mais j’suis ben trop bien dans ma vie pour que ça change.

Mais ehhhh, c’pas de moi qu’on parle aujourd’hui, ça va faire le nombrilisme icitte.  Non, on parle d’un sujet bien plus intéressant que ma personne : Le mascara.

J’vous raconte le pourquoi de cet article. Last veille du jour de l’an, je stressais parce que je devais arriver chez mon amie plus tôt pour coiffer et maquiller une couple de belles guédailles.  Ça faisait que j’avais à peine le temps de m’occuper de ma propre guédaillité. Pour me calmer, le chum me disait que ce n’était pas la fin du monde et qu’au pire elles le feraient elle-même. C’est là que j’ai appris une vérité à mon chum sur l’univers des guuuurls et des mééédames ; Ce ne sont pas toutes les filles qui sont douées avec la coiffure ou le maquillage. Ben non, ce n’est pas un gène, c’est un talent. Comme ce n’est pas tous les gars qui sont doués pour la mécanique ou qui trippent devant le hockey. Ben non. J’ai même poussé l’explication en lui disant que malgré que ce ne soit pas toutes les filles que ça intéresse, une partie des filles qui ne se maquillent pas, c’est parce qu’elles ne savent tout simplement pas comment faire.

Puis moi ma gang d’amies c’est une gang de joueuses de hockey, alors elles avaient besoin d’aide en cette veille du jour de l’an.

Encore une fois, je ne voudrais pas que vous vous imaginiez que j’ai un ton méprisant dans tout ça. Au contraire, si je pouvais avoir un autre talent que celui d’être capable de faire une ligne de eye-liner, genre être une bolle en mathématiques, ou bien avoir le sens de l’orientation, je le prendrais drette-là!  Ce n’est pas grave de ne pas savoir se maquiller, ça ne fait pas de toi moins une femme que moi. Compris? Personne ne se sent jugée par la Barbie derrière clavier?

Pis de toute façon, je possède une peau de face de type « vas-donc chier Cath» qui me permet très rarement de pouvoir me maquiller. AKA, je fais BEAUCOUP d’eczéma et j’ai, plus souvent qu’autre chose, d’l’air d’une fille qui a braillé toute la nuit quand dans le fond ce n’est pas le cas.

Bref.

Continuons mes chères, je disais donc que je venais d’apprendre cette vérité au chum qui était encore un peu sceptique. Rendus au lieu du party, je m’affairais à chixxxer mon monde quand le chum à décidé de valider ce qui je lui avais révélé plus tôt avec mon amie Rachel. Je peux ben la citer, je sais qu’elle ne se rappelle rien de cette soirée. Bref, il lui demanda si c’était vrai qu’elle ne se maquillait pas parce qu’elle ne savait pas comment. Ben oui c’est vrai, elle lui a dit qu’elle ne savait même pas comment mettre du mascara correctement.

C’est ça man, j’avais encore raison.

C’est là que, la tête engourdie par le ginger-ale rhum, je me suis élancé « J’va faire un article pour toi Rachel!!!! ». Pis là Rachel a crié, deux autres se sont jointes à sa fébrilité en sautant sur place puis c’est à cet instant que les 3 gars de la place ce sont rendus compte qu’ils étaient vraiment dans une soirée de filles.

Sur ce, ce sera bref, parce que mettre du mascara c’est pas sorcier. GO.

COMMENT METTRE DU MASCARA

1. La toute première règle est qu’il ne faut pas avoir peur de faire des tests ; pour le type de mascara qu’on préfère et pour la technique. Il existe tellement de type de brosse, l’image ci-dessous vous montre les principales.

Image1

Personnellement je préfère les brosses qui ont plus d’espace entre les poils.  De plus, je ne sais pas s’il y avait ça « dan’l’temps » d’ma mère, mais depuis une dizaine d’années, les mascaras avec les brosses en plastique ont fait le bonheur de beaucoup de guédailles, dont moi. Cependant, je viens tout juste de découvrir le mascara parfait, qui n’a pas une brosse en plastique, donc ça dépend… tsé. (on s’en rejase plus bas!).

Je vous conseille les brosses en plastique ou qui on plus d’espace entre les poils car ça évite les grumeaux, ma hantise #1. Aussi, ce sont celles qui sont les plus précises, donc moins de chance de se tacher les paupières. De plus, avec la bonne technique, c’est le mascara qui fait le meilleur résultat. Mais c’est tout à fait personnel et je vous suggère de tester tous les types, avant de faire votre choix.

2. Petite règle pour conserver son mascara plus longtemps, lorsque vous sortez la brosse du tube, évitez de faire un mouvement de haut en bas répétitif pour bien enduire votre brosse de mascara. Ça fait entrer de l’air dans le tube ce qui aide à la multiplication des bactéries et surtout ça assèche le produit. Ce qu’il faut faire, c’est laisser la brosse au ventre du tube et effectuer un mouvement circulaire avec la brosse.

3. La technique est bien simple : Tout d’abord, mettez votre main sous votre nez, et éloignez la, en ligne droite, de 2-3 pouces. C’est exactement là que vos yeux doivent regarder. Donc, vos yeux doivent être mi-clos et regarder au loin.

Ensuite, sur la partie supérieure des cils, appliquez du mascara. Si vous avez une ligne d’eye-liner noire, ne vous gênez pas pour vous appuyer dessus avant de débuter. Cependant si vous n’en n’avez pas, partez le plus près possible de la base, sans la toucher, pour ne pas tacher vos paupières. Toujours en regardant ou votre main était au tout début, effectuez des mouvements en zigzag vers le bas en vous assurant de bien enduire chacun des cils. Le truc pour ne pas mettre 12 couches et faire des grumeaux c’est de bien capturer chacun des cils dans la brosse et non simplement déposer du mascara sur les cils. Donc assurez-vous de « traverser » vos cils avec la brosse, à la base des cils, puis descendez la brosse en zigzag. Recommencez jusqu’à ce que tous vos cils soient recouverts. Pas besoin de mettre plus d’une couche.

 Image2

4. Là c’est important de ne pas trainer et de finir son œil tout de suite, avant que ça sèche. Toujours en gardant la même position de l’œil, déposez la brosse à la base de vos cils à l’intérieur de vos yeux. C’est là que vos années de clins d’œil aux p’tits gars vont vous servir. Utilisez le muscle de votre paupière pour qu’elle ne suive pas le mouvement de la brosse de mascara. C’est vraiment ça qui va faire que la brosse va capturer tous les cils. La même technique est applicable, c’est-à-dire des zigzags vers le haut. Le fait de garder votre paupière mi-close va vous empêcher de tacher vos paupières. Je le répète, c’est le fait de partir le plus près de la base qui va vous permettre d’avoir les cils bien définis et courbés. Attardez-vous surtout à la section du coin extérieur de votre œil car c’est celle-là qui fait qu’on a un beau regard.

5. Par la suite, appliquez une 2e couche de mascara, pour sceller le beau travail que vous venez de faire. Cette fois-ci, appliquez-la de haut en bas puisque vos cils sont déjà bien enduits. De plus, ils ont probablement déjà commencé à sécher alors les zigzaguer ne ferait que des beaux paquets de cils qui se collent ensemble. Vous pouvez finaliser la forme de vos cils comme bon vous semble. Personnellement j’ai des cils courts et des yeux en amande alors la meilleure chose pour moi est d’envoyer mes cils vers l’extérieur de mon visage pour accentuer l’effet un peu « bridé » de mes yeux. Sentez-vous libre de faire ce que vous voulez!

Image3

6. Beaucoup de filles ne mettent pas de mascara sur leurs cils du bas. Il est vrai que quand on a des cernes, le mascara du bas les accentues. Mais, personnellement je trouve que ça fait un peu incomplet de ne pas en mettre sur les cils du bas, encore là vous faites ce que vous voulez. L’application est très simplifiée, une seule couche est nécessaire et je ne recommande pas de faire des zigzags car ce ne sont pas sur ces cils qu’on veut mettre l’emphase. Ce qui est important cependant est de recouvrir tous les cils et ne pas oublier ceux qui sont dans le coin intérieur de l’œil. Moi je fais un mouvement de haut en bas pour les cils au centre de mon œil et un mouvement vers l’extérieur pour les cils du coin externe de mon œil.

7. Vous êtes prêtes à débuter le second œil. Vous allez voir, il y en aura toujours un qui semblera plus réussi, mais on s’en fou! Personne ne remarquera ça à part vous-même.

8. Dernier petit conseil, DÉMAQUILLEZ-VOUS. Ça peut être chiant quand on est vraiment fatigué et il est tentant de faire « fuck off », surtout après de longues soirées arrosées. Mais le mascara bloque les pores de vos yeux et il est plus facile de contracter des p’tites patentes qui font que vous avez les yeux enflés pour 3 jours. Aussi, ça permet à vos cils de mieux se régénérer et  remplacer les p’tits cils qu’on perd ici et là dans la journée. Mon truc ultime de fille lâche c’est les lingettes démaquillantes, j’peux faire ça dans mon lit pis ça fonctionne vraiment bien. Si vous utilisez du mascara hydrofuge, il est important d’utiliser un démaquillant spécifique, parce que ces types de mascara sont à base de cire et il doit y avoir plus d’huile dans le démaquillant pour soulever la cire. Avec un démaquillant régulier vous frotteriez trop fort voyant que ça ne fonctionne pas, et probablement qu’à la fin vos yeux seraient démaquillée mais au bout d’une semaine vous n’aurez plus de cils à démaquiller non plus…

9. N’hésitez pas à nettoyer votre brosse avec de l’alcool à friction si vous avez prêté votre mascara à quelqu’un d’autre, sinon du savon doux et de l’eau font amplement la job. Vous pourrez ainsi conserver votre mascara au-delà des 3 mois suggérés.

*Il y a aussi la technique du papier comme le fait l’inconnue issue de Gougoule plus bas, mais pour vrai, qui a autant de temps pour mettre son mascara le matin? Not me. Mais c’est une bonne technique si vous êtes incapables de garder vos yeux mi-clos et que vous tachez vos paupières.

Image4

10. Finalement, voici mes recommandations de mascaras!

En 7e position, le Falsies de Maybeline. Vraiment pas cher, mais il fait de beaux yeux, je le recommande pour les cils courts à cause de sa brosse courbée.

 Image5

En 6e position, le mascara de Sephora. Il fait un effet dramatique et donne beaucoup de volume en 2 couches seulement. Sa brosse en plastique facilite l’appication. C’est définitivement mon choix quand j’sors avec méééé chums de filles (Ca coûte pas cher quand on sort en ville).

 Image6

En 5e position, le Expandable d’Annabelle. Il est excellent comme mascara quotidien. Il est un peu magique car il peut se raccourcir et s’allonger. En plus d’être cool, ce petit mécanisme est bien utile car lorsque la brosse est plus courte, ça fait du volume et quand elle est plus longue, ben c’est ça, ça allonge les cils. Donc, en ordre: longueur puis volume après, comme ça no mottons and everybody iz happy.

Image7

En 4e position, un classique, Hypnôse de Lancôme. Probablement un des favori de toutes les médames de la planète. Il est tout simplement excellent, mais il n’est pas donné.

Image8

En 3e position, le mascara Singulier de YSL. J’aime tellement la brosse de ce mascara qui est en poils mais ils sont très espacés et fait un regard de biche (pas de bitch) à tout coup.

 Image9

En 2e position, le mascara Telescopic de L’oréal. Boy, il était mon numéro uno depuis longtemps, je l’adore ! Ce mascara fait un regard illuminé, de beaux cils définis, aucun grumeaux et a une allure très naturelle. Son seul défaut, c’est qu’il n’est pas hypoallergène et je passe la journée à me gratter les yeux alors il s’émiette et je retrouve l’intégralité de mon mascara dans mes lunettes. Mais tsé, ça c’est de ma faute, je me gratte les yeux aux 2 minutes tout le temps. Alors si vos yeux ne sont pas sensibles et que vous ne recherchez pas un effet trop intense, essayez-le j’vous promet l’amour.

Image10

Le numéro 1, que j’ai découvert depuis peu…où étais-tu toutes ces années mon babe ? Il s’agit du Twist push-ups de Marcelle. J’associais plus cette marque aux mééédames alors je n’ai jamais eu envie de l’explorer vraiment. Mais avec ma lèpre (j’ai pas la lèpre pour vrai), j’ai pas eu le choix d’aller dans les produits hypoallergènes. MAAAAAAN, je l’aime ce mascara! Tout comme celui d’Annabelle, il est rétractable. La brosse est en poils doux, mais très espacés. Il a une tenue spectaculaire, il n’est pas cher, il ne me fait pas pleurer et il donne un très beau résultat. Je vous le conseille, au cas ou vous n’auriez pas compris.

Image11

Bien sûr, je vais peut être découvrir un autre mascara avec lequel je tomberai en amour. Je suis toujours ouverte à explorer, mais pour le moment, ce sont mes produits prefs.

Dernier petit conseil, n’hésitez pas à faire des essais. Ce n’est pas grave que vous tachez vos yeux, ça se lave! Tant que vous ne vous rendez pas aveugle, n’ayez pas peur d’expérimenter. Je vous ai fait part de ma technique, mais si vous découvrez qu’une autre technique fonctionne mieux pour vous, go!

Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end! Profitez-en pour aimer votre monde et manger des fruits. (Ah oui, by the way, je travaille sur devenir zen alors ça se peut ben que je me mette à vous dire des choses du genre.)

Votre blogueuse guédaille,

Catherine B.   

Mes résolutions 2014…c’tait inévitable, tsé!

Par Catherine B.

______________________

J’vous averti tout de suiiiiiiiiite, vous n’apprendrez rien en lisant ceci, cet article parle de mon moi-même, mais je vous promets de redevenir pertinente bientôt.

Faaaa-que.

…Moi qui m’était promis de ne pas faire de résolutions cette année.

Parce qu’on le sait, en plus de jamais les tenir, les résolutions, c’est l’excuse parfaite pour être une grosse guimauve molle les trois mois avant le nouvel an. C’est l’excuse parfaite pour être un déchet humain en se disant qu’en 2014, toute ça va changer… à cause des résolutions. Parce que c’est une nouvelle année, nos mauvaises habitudes de vie, nos défauts et nos petits bobos vont disparaitre par magie. Ça fait un petit brin d’espoir dans nos p’tits cœurs et c’est important, mais de croire qu’un changement d’année va améliorer quoi que ce soit tout seul, c’est de pelleter des nuages.

Le problème c’est que pelleter des nuages, c’est mon hobby pref. Alors, bien qu’j’sois un brin pessimiste face aux résolutions du nouvel an, la petite lanterne naïve dans mon dedans s’est arrangée pour que j’aie des résolutions de façon inconsciente.

J’ai passé de merveilleuses vacances à spooner avec le chum devant Zeste toute la journée… et à manger et boire avec mon monde le soir. Vacances parfaites, nécessaires et amoureuses. Mais c’est pas ça la vraie vie. La vraie vie c’est la routine et qu’on le veuille ou pas, pour la majorité des gens, dont moi, la routine c’est aussi l’équilibre. Dans la nuit avant le retour à la vraie vie…le retour au travail, au frette du matin, aux lunchs, aux toute…Bref, dans cette nuit j’ai pensé un-peu-beaucoup et j’en suis venue à la conclusion que les résolutions ça ben beau être de la pure crap, ça faisait du bien d’en faire, c’est même un peu nécessaire. Puis à bien y penser, ma résolution de 2014 est la raison principale pourquoi je ne m’étais pas encore fait de résolution…

Ma résolution 2014 se résume en un mot; ORDRE.

Mes proches-proches vont penser que je parle seulement du ménage de ma chambre… mais non.

Quoi que ça doit en faire partie parce que je ne me souviens plus de la couleur du plancher de ma chambre.

Bref, je veux une année 2014 en ordre. Récemment, suite à une petite crisette de panique, je me suis fait un vrai de vrai budget dans un tableau Excel pis toute, je suis tellement plus riche depuis. Puis à Noël, j’ai reçu ma famille chez moi et je m’étais fait une liste détaillée de mon menu avec les recettes et j’ai réalisé que j’ai économisé des sous, je n’ai pas angoissé et tout s’est déroulé comme si j’étais la digne héritière de Martha Stewart. Le constat est donc venu naturellement. Moi qui est la reine de l’impulsivité, de la désorganisation, du YOLO pis de la procrastination, je veux mettre de l’ordre dans TOUTE. Je sais que je ne serai jamais du genre à faire mon lit le matin ou à suivre les chiens avec l’aspirateur. Je ne deviendrai jamais la control freak que j’aimerais tant être, malheureusement. Je me suis cependant fixé quelques objectifs, des baby steps comme qu’y disent.

1. Mettre de l’ordre dans mes finances : Bébé gâté que je suis, je n’ai pas de dettes scolaires. Fille choyée et chanceuse que je suis, je me suis trouvé un poste à temps plein très rapidement dans ma jeune carrière… C’est donc pas mal inacceptable que j’aie des dettes de cartes de crédit. Ce n’est pas gros, mais ma gestion trop YOLO de mes revenus, mes projets pas-raisonnables et le fait que j’aie une vraie sécurité financière…genre que mes parents ne me laisseront jamais mourir de faim…faisait que je dépensais de façon stupide, puis je me retrouvais pôôôôvre à la fin du mois. Depuis 1 gros mois déjà, j’ai un budget et je n’ai plus de soucis financiers. Je ne suis plus angoissée de ne pas pouvoir payer mes comptes, je rembourse tranquillement mes baby-dettes et le fait de faire le suivi de toutes mes dépenses m’aide à avoir la big picture et à dépenser plus intelligemment.

2. Mettre de l’ordre dans mon chez-nous (aka surtout ma chambre) : N’étant pas une fille ordonnée à la base, un petit peu de linge sur le sol ne m’horripile pas. Sauf que quand c’est rendu hors de contrôle, que ma chambre est une vraie zone sinistrée, je me surprends à me dire des choses du genre ’’J’mettrai le feu pis je recommencerais à zéro’’ –Note à ma proprio et mes assurances : je ne ferai JAMAIS ça pour vrai, tsé. Non, mais est-ce que vous réalisez à quel point c’est le pire raisonnement de marde!? Je suis fru parce que j’ai trop-trop-trop de linge et je suis trop lâche pour faire du lavage. ARK. L’exemple ultime d’un first world problem de riche. Bref, un jour le chum va déménager chez moi et pour la première fois de ma vie, je vais partager une chambre. D’habitude j’suis pas pire pour les pièces communes alors espérons que le miracle se reproduise parce que sinon il risque de s’égarer sous une pile de linge et moi comme une dinde je vais penser qu’il s’est poussé.

Le plus tough c’est toujours le plus gros ménage, ça prend de la volonté…Et souvent ça m’a pris une amie ben dévouée qui m’a dit des choses genre ‘’Là ça va faire, j’vais t’aider, on arrête pas tant qu’on est pas éblouie par la propreté des planchers!’’. Cette fois-ci, puisque c’est la bonne, évidemment, je vais faire ça comme une grande. ARGHHHHH sti que j’hais ça…. Non non noooon…. Je ne recommence pas à penser comme une Bratz Lavalloise…

3. Mettre de l’ordre dans mon alimentation : V’la déjà belle lurette que j’ai fait le deuil de mon bikini body. Je ne serai jamais mince pis c’est ben correct comme ça. Mais en tant que pas-mince des fois on se sent vraiment-vraiment-très pas-mince. Pis quand je commence à feeler comme ça je me fais un régime de l’enfer et je perds un 10-15 livres. Vous voyez le punch arriver, dès que je termine le régime et que j’ai atteint mon objectif, je retombe dans mes habitudes de marde et je prends 20 livres. Tiguidou. Bref, cette année, je veux manger plus de plats frais, moins de plats déjà faits. Moins de resto, plus de fait-maison. Puis, de toute façon, je réalise que les plats déjà faits sont pas mal moins bons et satisfaisants que ce que je peux me préparer moi-même… et pas mal plus économiques aussi. Je ne veux pas perdre 30 livres en 3 mois pis avoir les joues creuses, la face fatiguée pis les muscles mous, mais fitter dans du linge serré. Je veux juste travailler p’tit peu par p’tit peu sur ma relation avec la bouffe, et me sentir mieux en général. J’full sage han!

4. Mettre de l’ordre dans ma gestion du temps : Ce sera bref : écrire plus, lire plus, cuisiner plus, dormir plus et continuer de faire du sport en masse. Prendre plus de temps pour mes amis que je ne vois pas souvent, pour ceux que je vois souvent, aussi. Vedger moins, procrastiner moins, fixer les murs moins souvent et regarder Zeste un peu moins souvent.

Si je réussi ces 4 objectifs en 2014 je serai officiellement une personne parfaite et c’est plate un peu la perfection…alors je me laisse une petite marge d’erreur. Faire des plans dans la vie c’est pas mal inutile, parce que la vie s’en sacre de tes plans…mais adopter des belles habitudes et de meilleures attitudes ça ne peut qu’être positif.

Merci ben d’m’avoir lu, vous êtes probablement 3 à vous êtes rendus à la fin du texte, vous êtes ben fin. J’ai rédigé ce texte parce que c’est la seule façon pour moi de mettre de l’ordre dans mon esprit…tiens j’suis déjà sur la bonne voie ;)

 Bonne année 2014. Je vous souhaite, à vous aussi, d’au moins essayer de régler vos p’tits bobos.

Be-Positive-tumblr-35475932-398-554

Catherine B.

Être bitch (pas être UNE bitch) possède des vertus thérapeutiques.

Par Catherine B.

____________________________

Mes z’âmis.

Fait longtemps, mais l’article que je vous propose était assez énervant pour moi, pour me permettre de sortir de mon hibernation.

Je suis convaincue, pis on ne veut pas se l’avouer, que TOUTES les filles sur cette planète ont un petit côté b*tch…ah pis non je le censurerai pas, ça fait faux un peu…Bref, on a tous une bitch qui sommeille en nous, même si on se veut être la fille la plus sweet du monde, des fois c’est tout simplement plus fort que nous et notre alter ego bitchy se doit de sortir. Une bonne partie des filles gardent ça pour elles, une autre bonne partie des filles sont en bitchy mode 7 jours sur 7, et y’a les filles comme moi, qui prônent un équilibre sain entre la gentille fille sans malice et la bitch de service. Ma switch à bitch (expression de nos mères) qui vacille souvent entre le ON et le OFF.

Pis on le sait, une bitch c’est une fille méchante-pas-fine-pis-jalouse. Pis elle n’a pas confiance en elle, aussi.

OUI…

Mais une fille normale qui laisse la bitch en elle sortir une fois de temps en temps, c’est juste une fille normale.

YOOOO arrête de faire semblant que toi tu n’es jamais comme ça, que justement c’est pour ça que t’as pas d’amies filles et que tu déteste le drama…Foutaise, tu te racontes des histoires, on est dan’l’même boat toi pis moi.

Bref, souvent souvent souvent, la bitch en moi… elle reste en moi, elle jase à mes amies parfois, elle fait des jugements toute seule dans ma tête (comme quand j’ai vu une fille avec des bottes blanches sales, hier au Maxi) pis elle évite de mettre ça sur les réseaux sociaux parce que être méchante pis faire de la peine aux gens, c’est pas nécessaire.

Personnellement je déteste les filles qui proclament haut et fort qu’elles ne mentent jamais et qu’elles ne sont pas hypocrites, que ce qu’elle pense de toi elles vont « te l’dire en pleine face que ça te plaise ou pas (en enlevant leur boucles d’oreilles pis leur talons haut…). » Ce sont les pires, ces filles n’ont pas de tact, pas de classe et sont tout simplement de vraies bitchs, méchantes et un peu nounounes. Alors je ne prône pas l’intimidation, loin de là, juste d’accepter qu’on est des fi-filles et que des fi-filles ça peut bitcher des fois.

Bref, après ma nano-dissertation sur ce que c’est une bitch, laissez-moi tomber dans le vif du sujet.

Je me permets de faire ressortir la bitch en moi, là, maintenant, je l’entends rugir par en dedans de moi depuis hier. (Ça pas de sens à quel point j’ai écris le mot bitch beaucoup trop souvent…)

Je vous explique le contexte ; Je ne sais absolument pas pourquoi, mais j’ai tendance à regarder beaucoup d’émission insignifiantes sur MTV (tu peux me juger man). Je suis la pire nunuche quand vient le temps de choisir un show à suivre, la preuve, je trouve ça mauvais, mais j’ai vu la grande majorité des 28 (28 !!!!!!!!!!!) saisons de Real World, pis je suis impatiente pour la 29e…mais c’est plate ! Alors, je ne m’auto-diagnostiquerai pas aujourd’hui, mais je ne pense pas être normale. Bref, hier ne fût pas ma surprise de voir qu’une nouvelle série pas-nice a fait son apparition sur MTV, Big Tips Texas.

En gros, c’est des filles qui travaillent dans un bar au Texas, un peu à la Coyote Ugly, elles travaillent en bobettes et crient souvent « shots for everybody wouhouuuu ! ». La série nous permet de suivre leur quotidien, leurs rêves, leurs aspirations, leur chicanes et leurs discussions sur leur weaves (rallonges). Ouain. Alors j’ai regardé les deux premiers épisodes en pliant du linge. Durant l’heure qu’a duré cette belle activité, la bitch en moi s’est laissé allé. Un moment donné je me suis dis que c’était assez, que je ne pouvais plus garder ça pour moi et je me suis mise à isoler certaines choses qui m’ont fait grincer des dents et je salivais à l’idée de me dire que j’allais pouvoir partager ça aujourd’hui avec vous.

Tout d’abord, je dois vous avertir, les filles ce sont des vraies redneck assumées, je n’ai absolument rien contre ça et j’ai même ben envie de voyager le sud des États-Unis…mais elles m’ont fourni plus de matériel que j’en demandais pour faire cet article.

SWITCH À BITCH À ON À GO.

GO.

Voici des images tirées de l’émission.

Tout d’abord, débutons avec le maquillage de ces charmantes demoiselles.

Dans la première image on peut y voir chose pis chose (je n’ai pas retenu leur noms). Chose 1 qui nous démontre que c’est obligatoire de toujours faire un gros ovale d’ombre à paupière sur sa paupière supérieure, sinon c’est pas une maquillage réussi. Chose 2 qui a ben du fun nous montre que oui c’est acceptable d’avoir un beau dégradé de couleurs pétantes sur ses yeux, même si on est sur le bord de la piscine pis qu’on jase.

 Maquillage 1

Celle-là c’est réellement une artiste. Elle est ben bonne avec son pinceau à maquillage et elle se dit que parce qu’elles est capable de se maquiller comme ça, contrairement à bien des filles, qu’elle doit le faire. Mais non ça fait TELLEMENT cheep, le contraste, les « non-dégradés » et surtout le fait qu’il n’y ait rien de blendé, tout est en beaux blocs de couleur.

Image1

Ma pref de l’épisode pour ces beaux cils. Elle a absolument tout faux.

1. Les faux cils sont faits sous un format standards, s’ils sont trop longs pour tes yeux tu dois les couper. Sinon ça fait comme dans cette image et ils arrêtent carré au coin des yeux. OUF J’AI MAL.

2. Ils sont un peu trop lourd, je sais pas si tu espérais qu’on n’y vois que du feu, mais si tu as de la diffulté à ouvrir tes yeux après avoir cligné, ça ne t’aide pas.

3. Pauvre fille, elle a pleuré pendant l’épisode, pis c’est à ce moment là que j’ai pu apercevoir quelque chose qui me fait capoter….LA COLLE BLACHE DE SES FAUX CILS! Puisqu’elle a probablement mis deux sets de faux cils, elle devait bien les faire tenir, alors elle s’est beuré les cils de colle et ne l’a pas camouflé avec du mascara.    Capture d’écran 2013-10-16 à 01.05.56Capture d’écran 2013-10-16 à 01.05.47Capture d’écran 2013-10-16 à 00.31.47

 C’est maintenant le moment tant attendu de bitcher leurs vêtements. Mahaha.

Ici  avons droit au meilleur, le chandail à une manche (2004 is back), le top couleur argenté avec des reflets d’arbre de Noël (pis remarquez la subltilité de la brassière bleue en dessous), les shorts absolument trop petits et la grosse ceinture et pour finir la chemise « je m’en vais faire un picnic en décapotable ».

Capture d’écran 2013-10-16 à 00.37.37 Capture d’écran 2013-10-16 à 00.46.10 Capture d’écran 2013-10-16 à 00.48.01 Capture d’écran 2013-10-16 à 00.50.23  Capture d’écran 2013-10-16 à 01.04.59

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin, je sais que certaines vont vouloir être bitch avec moi parce que ça on en voit encore beaucoup trop; des jupes juste assez large pour te cacher l’appareil ou pour te faire une méga-ceinture. En plus, c’est porté avec un beau chandail qui parait simple mais ne vous méprenez pas, il a une belle fente dans le dos, juste pour laisser entrevoir ta belle brassière. Miam. Mais tsé, c’est sur que quand la place où tu t’habilles a une devanture zebrée et rose, attends toi pas à ce que ce soit class. (Scusez pour les fans de zébrée, je vous sais nombreuses…)

Image6

Bon, passons maintenant à la partie cheveux. Ce sera bref, mais si y’a ben une chose que je dois donner aux filles de cette émission, c’est qu’elles sont bonne pour nous cacher qu’elles ont des rallonges. On l’sait, pis c’est ok, mais ça parrait pas. Mais, j’ai tout de même trois petites merveilles pour vous.

Tout d’abord, la fille qui veut des cheveux blonds de sirène mais qui n’a pas tant envie de faire affaire à une pro parce qu’elle est capable de faire ça elle même. Ce que ça donne c’est une tête inspiration pipi de chat avec les belles grosses racines foncées. Y’a absolument rien que je déteste plus que ce hairstyle…ça fait pas-propre comme dirait ma mère. Capture d’écran 2013-11-08 à 19.27.14Ensuite, nos deux pitounes; la première est la gypsie qui porte un bandeau « comme les filles sur instagram » mais qui a plus une tête de champignon à la place. Moi aussi je trouve ça beau, dans les magazine pis sur les filles vraiment-cooooooool, mais toé pis moé on n’est pas cool comme eux, on s’habille ordinaire pis on devrait pas porter ça.

Ensuite y’a miss mes cheveux sont tous cassés alors je me fais un MÉGA dégradé quasi coupe Longueuil pis ça passe comme dans du beurre pis j’ai quand même les cheveux longs. Capture d’écran 2013-11-08 à 19.23.09Poursuivons, ça fait du bien han?

Les boucles d’oreilles, nulle besoin de descriptions pour les prochaines photos, je vous dirais seulement que moi aussi dans mon jeune temps, j’ai profité des 10 pour 10$ chez Ardène, mais j’ai vieilli.

Capture d’écran 2013-11-08 à 19.36.30Capture d’écran 2013-11-08 à 19.40.00

Ensuite, terminons avec plusieurs catégories random…

Les bagues de p’tit doigt c’est weird.

Capture d’écran 2013-10-16 à 00.44.35Les faux ongles en acrylique ça passe encore si tu les vernis, mais les manucures françaises c’est la plus laide et la plus « trashy » des invention du monde. C’est ok, nous sommes toutes passées par cette phase dans notre vie, toutes attirées par le dark side, mais on peut maintenant en revenir pis ne plus en mettre (svp).

Capture d’écran 2013-10-16 à 00.43.18Même commentaire pour les fleurs en plastique dans les cheveux…T’as pas l’air exotique fille, tu ressembles plus à un centre de table qui parle. Capture d’écran 2013-10-16 à 00.59.26Je vous laisse avec trois images qui parlent d’elles même Capture d’écran 2013-10-16 à 01.19.58 Capture d’écran 2013-10-16 à 00.34.38 Capture d’écran 2013-11-05 à 18.56.29Sur ce, je m’excuse d’avoir été la pire bitch l’espace d’un 10 minutes, mais ça m’a permis de ventiler. Et comme je suis fair play dans la vie, je vous permet de me juger à votre tour en vous disant que présentement je rédige la conclusion de cet article en étant assise sur les toilettes et y’a du S Club 7 qui passe dans mon ipod.

Catherine B.

 

 

Pas encore de costume? Pas de problème!

Par Gaby C.-R.

——————————-

Demain c’est l’Halloween. YAY! :)

Cette fête MÉGA commerciale que j’aime beaucoup! Bin oui quoi, c’est une superbe raison de faire le party, de se déguiser et de manger des bonbons…. Et ce, même si je n’ai plus 16 ans!

 

Mais dans la réalité, on manque de temps ou on se fait inviter last-minute dans un party. Donc voici des costumes FA-E-CILLE à faire et à très petit budget! On aime ça!

 

Ce qu’il vous faut de base pour un costume EASY-UNDER-$10 :

  • Accès a un magasin du dollar.
  • Un peu de volonté.
  • Des amis et de la famille avec beaucoup de linge.
  • En option : du maquillage

 

L’épouvantail

Il faut :

  • Une salopette ou des jeans (ou des shorts en jeans, ça dépend du degré de sexiness que tu veux…)
  • Une chemise carottée
  • Un chapeau de paille ou un chapeau de plage ou un chapeau de jardinage (Quelques modèles disponibles au magasin de la piasse!)

Donc, mettre les jeans et la chemise. Si la chemise est trop grande, mettre une camisole en dessous et faire un nœud au niveau du ventre. Si t’es game et que tu as accès à un champ, mettre de la paille dans les manches et dans le chapeau pour que ça ressorte un peu.

Faire un maquillage en exagérant les joues en rouge (ou orange) et en ajoutant des « coutures ». Voir les exemples!

Picture 2

Photo: Pinterest

Le ultra-fan sportif

Il faut :

  • Un chandail de l’équipe
  • Une casquette/une tuque/un casque à bière/ un bandana de l’équipe
  • Du maquillage ou des tattoos pour le visage
  • Du « gear » d’encouragement (main en mousse et/ou portevoix et/ou crécelle et/ou drapeau et/ou tunderstick (les bâtons gonflés qu’on frappe l’un contre l’autre)

Tu mets tous les vêtements que tu possèdes, que ton frère, ton chum, ton père, ton beau-père ton voisin possède! Tu t’équipes en vrai fan fini!

Mise en garde : rapporter les vêtements en bon état au fan qui vous les ont prêté. Sinon ils risquent de ne pas être très heureux!

canadiens_fans_habs

 Photo: Trouvée sur Google.

Désolé si vous vous reconnaissez, mais bon, votre costume!

Rosie the Riveter

(La fameuse madame «  We can do it!)

Il faut :

  • Un bandana rouge
  • Une chemise en jean
  • Des jeans (plus foncé que la chemise)
  • Du rouge à lèvre

Faire un chignon avec une frange si possible. Mettre le bandana avec le nœud sur le dessus de la tête. La chemise en jeans rentrée dans les pantalons. Une bonne dose de rouge à lèvre intense. Voilàààààà!

Aussi c’est possible de compléter avec une affichette « We can do it! »

Picture 2

Photo: Pinterest

Le bonhomme allumette

Il faut :

  • Un chandail a manche longue noir ou blanc
  • Un pantalon noir ou blanc
  • Du ruban adhésif blanc ou noir

Mettre les vêtements noirs et faire les lignes de bonhomme allumette avec le tape sur les vêtements. (ou l’inverse si les vêtements sont blancs) That’s it.

Truc : mettre le tape avant de mettre les vêtements ou demander à un ami de l’aide pour avoir de belles lignes!

Idée supplémentaire : Utiliser des glow sticks à la place du tape! Mais ça marche mieux sur des vêtements noirs.

stick man

Photo: Pinterest

Roche-Papier-Ciseau

Il faut :

  • Du carton blanc
  • Du carton rouge
  • Du carton gris ou de la peinture grise pour peinturer le carton blanc
  • Des crayons
  • de
  • De la corde
  • 2 amis pour former le trio

Roche : découper dans le carton gris (ou le carton blanc peinturé en gris) une forme de roche. Répéter l’action une 2e fois. À attacher ensemble pour en faire une affiche homme-sandwich.

Papier : Faire une feuille mobile avec 2 cartons blancs.  (Voir la photo comme modèle) À attacher ensemble pour en faire une affiche homme-sandwich.

Ciseaux : C’est le plus tricky.  Dans le carton rouge, faire 4 poignées de ciseaux. Dans le carton gris, faire 4 lames de ciseaux. Relier les lames et les poignées ensemble.  Dessiner les petits détails comme la vis et la ligne sur la lame. (Voir la photo pour le modèle) À attacher ensemble pour en faire une affiche homme-sandwich.

Pis pour être girly, rajouter du brillant et des passe qui explique ce que vous êtes, juste au cas que vos amis ne comprennent pas!

roche papier ciseau

Photo: Pinterest

 

Voilà! Je vous souhaite de beaux party d’Halloween, pleins de bonbons (les meilleurs comme la gomme Chicklets et les suçons à l’orangeade!)

Bonne Halloween!

Ma chicane avec la vie.

Hello-Bonjour vous tous autant qu’vous’êtes!

Aujourd’hui, je me vide le coeur, je me fais une thérapie en vous écrivant.

(Je sais, je devais vous écrire un article sur le trafic, mais ça va attendre.)

 

J’ai remis en question ma vision de la vie dans les derniers jours. Une tragédie familiale m’a envoyé sur une autre planète, bin loin de la réalité et des p’tits bobos du quotidien. Sur ma planète, y’a pas grand chose à faire sauf penser.

J’me pose la question suivante : où est la fine ligne qui fait en sorte qu’on est à boutte, qu’on décide de prendre une décision qui fera mal aux autres, mais qui nous libèrera de ce qu’on vit?

(Si je suis trop subtile pour vous : une de mes tantes a prise une décision comme celle-là. Elle a mis fin à ses jours pour ne plus souffrir physiquement.)

Avec ma personnalité, je tape su’les nerfs du monde. Là où le monde voit de la tristesse et de la douleur, j’réussi à y voir des arc-en-ciel, des pouliches, des fleurs et du bonheur! Il y a tellement de belles choses autour de nous, faut juste apprendre à les apprécier. Breffff, madame bonheur ici-présente.

Mme-bonheur2

Mais la madame, là, elle capote un peu. F-I-N-I le bonheur.

Une personne que j’aime, à qui j’ai parlé quelques jours avant, a décidé de poser un geste que personne n’a vu venir. Oui, elle souffrait. Oui, elle avait de la colère par rapport à ce qu’elle vivait. Oui, elle est surement mieux là où elle est (peut importe où on va quand on meurt). Mais quand même, pour moi c’est…. dla cr**s de marde.  (Excusez-moi pas vraiment l’expression.)

 

Je souffre de voir mon père avoir d’la peine. Je souffre pour ma grand-mère qui vient de perdre sa fille, pour mon oncle et mes tantes qui ont perdu leur sœur. Pour  mon cousin qui a perdu sa mère. Pour ses amis, ses proches, ses voisins et tous ceux qui la connaissait.

Tsé, je comprends qu’elle en pouvait plus. Mais en même temps je ne comprends pas.

Dans la dernière discussion que j’ai eu avec elle, elle me disait qu’elle allait enfin s’organiser un atelier pour peindre et exprimer se qu’elle ressentait avec les arts.  Elle allait relativement bien. On s’est dit qu’on avait hâte de se voir et qu’on s’aimait. Mon père l’a vu le dimanche d’avant. Et puis mon téléphone a sonné mercredi soir dernier à 21h06. Le genre d’appel qu’on ne veut pas avoir.

 

Depuis, je ne sais pas pourquoi, mais quand j’essaie de voir le beau côté de la vie, je me sens mal de le faire. Je me sens mal parce que quelqu’un que j’aime ne peut plus vivre ça.

Je sais. JE SAIS. Elle n’aurait pas voulu ça. Elle aurait voulu que je continue d’aimer tout ce que je vois et d’y voir le bonheur et la beauté.  Mais c’est pas aussi facile.

 

(PARANTHÈSE)

On se demande aussi comment on aurait pu voir ça venir. Être à l’écoute ne suffit pas tout le temps. Je vous invite à consulter le site de Suicide Action  (www.suicideactionmontreal.org )  pour découvrir comment on peut essayer de faire une différence. N’ayez pas peur d’intervenir et de faire un Michel Barrette de vous!

(FIN DE LA PARANTHÈSE)

 

Alors pour le moment, de mon côté, j’imagine que je dois juste prendre le temps de me réconcilier avec la vie.

la vie est faite de petis bonheur

Merci de m’avoir écouté.

Gaby C.-R.

Nouvelle chronique pas d’chronique.

Par Catherine B.

__________________________

Les jeunes.

Vos caboches se portent bien? OUI OUI OUI je vous pose cette question pour éventuellement dire que MOI ça roule dans ma boule.

Tsé quand tu es confronté à un choix. Ouin, tsé.

Après avoir fais le pour et le contre, après en avoir jasé avec la terre entière, après avoir BEAUCOUP dormi dessus…la seule chose qui te reste c’est d’écouter ta petite voix. Mais moi ma petite voix elle me dit, « T’as faim pis y’a pu rien dans l’frigo Beaulieu » « T’as l’goût de te faire couper les cheveux mais à cause que t’as écris sur un blogue pis que 40 personnes sont au courant, tu l’feras pas avant septembre » «Ta chambre est en bordel Beaulieu » « Yo Beaulieu, c’est quand même fou qu’on soit capable de marcher sur le sol sans flotter, c’quand même fou la gravité and shit… »… Read More

Parle de ton caca, pour un « roadtrip » réussi.

Par Catherine B.

_________________

Jeunesse ! Ô jeunesse !

Comment vas-tu ?

Moi…Ehhhh ça va s’passer comme dirait l’paternel.

J’reviens des baleines, c’tai fou. J’ai vu des chooooses là-bas mon ami.

Je suis partie avec 3 beautifuuules amies pis on a fait le tour d’la Gaspésie jusqu’au Neww-B…En 3 jours.

Héhé. On est des p’tites vites, nous. Moi, qui ne connais pas grand-chose à la vie, je pensais que c’était normal de faire ça en 3 jours, mais le monde en qui j’en parle autour de moi semble trouver ceci un tantinet rapide. Mais bon, que voulez-vous, on n’a pas tous la luxure d’avoir 2 semaines de congé, les temps sont dûûrs alors on vit avec.

Ceci t’étant dit, ce périple m’a inspiré un petit article… Read More

Sortir du trou

Par Catherine B.

_______________________________

Il faisait noir, très noir.

C’était humide et sec en même temps.

La seule issue était un tout petit trou en haut de ma tête…il était gros comme ma face et je doutais sincèrement que mes épaules de quart arrière puissent y passer. J’avais froid, vraiment froid. En fait, j’avais frette, c’tai rendu là.

Je n’avais pas faim parce que je mange mes émotions, pis j’avais pleins d’émotions.

C’était étroit, j’pouvais pas faire de jumping jacks, genre.

Mon seul moyen de compter les jours était de suivre le compte des nuits qui passaient, en gardant le calcul sur mes doigts… Comme au primaire quand on apprenait à additionner. Après 10 jours, j’étais dan’marde. J’pas capable de compter sur mes orteils moi… Read More