Parle de ton caca, pour un « roadtrip » réussi.

Par Catherine B.

_________________

Jeunesse ! Ô jeunesse !

Comment vas-tu ?

Moi…Ehhhh ça va s’passer comme dirait l’paternel.

J’reviens des baleines, c’tai fou. J’ai vu des chooooses là-bas mon ami.

Je suis partie avec 3 beautifuuules amies pis on a fait le tour d’la Gaspésie jusqu’au Neww-B…En 3 jours.

Héhé. On est des p’tites vites, nous. Moi, qui ne connais pas grand-chose à la vie, je pensais que c’était normal de faire ça en 3 jours, mais le monde en qui j’en parle autour de moi semble trouver ceci un tantinet rapide. Mais bon, que voulez-vous, on n’a pas tous la luxure d’avoir 2 semaines de congé, les temps sont dûûrs alors on vit avec.

Ceci t’étant dit, ce périple m’a inspiré un petit article…

——

Attention voici un aparté. 

Le chum m’a suggéré de faire des articles plus courts des fois (parce qu’il me trouve plate), pis puisqu’il a presque l’âge d’être le sage du village, j’ai décidé de l’écouter. 

Attention voici la fin de l’aparté.

——

J’disions donc, j’ai décidé de vous écrire un petit article sur les « roadtrips »

 ——

On niase pu. Attention voici un second aparté.

Je mets des « » à roadtrip parce que 3 jours de chars pour aller en Gaspésie pis retourner à miiiison après ce n’est pas tant un vrai roadtrip. Genre qu’on n’a pas eu à aller chanter dans les bars pour pouvoir se nourrir…parce que moi ma définition d’un roadtrip, un vrai, c’est le film Crossroad, sinon ce n’est pas un vrai roadtrip

——

Bref, voici à quoi vous attendre si vous partez en « roadtrip » avec vos amies. Parce qu’avec la famille c’est différent, la majorité du temps papa conduit, papa fait des blagues poches, maman vous nourrit, maman vous aime d’amour…pis les deux paient pour tout. On s’entend que han ! 

1-       En « roadtrip » il est tout à fait normal de partager l’état de notre santé intestinale. Il est nécessaire d’informer tout le monde de ton envie de c***r (c’pas vraiment clair que le mot que j’ai censuré c’est chier han ?), et ce en tout temps. Tu discutes de tes habitudes de caca  « Moi c’est le matin » « Moi c’est le soir entre 2 téléromans » « Moi je ne fais pas caca et je vois un médecin pour ça… ». De plus, tout le monde est constamment à l’affût d’une station d’essence avec des toilettes individuelles et y’a une sorte de rotation naturelle qui s’effectue pour que la dernière qui s’y rende, soit celle qui doit…disposer.

2-       T’as beau faire tout en ton pouvoir pour que ça n’arrive pas, tu vas manger des frites à tous les repas.

3-       La co-pilote doit, en tout temps, être aux aguets des chars de police et elle doit se préparer à faker une réaction allergique aux arachides qui justifie de rouler à 150 km/h, si jamais elles se font arrêter. 

4-       Y’a toujours une fatigante qui insiste pour tout prendre en photo (moi)… N’insiste pas, laisse-la faire sinon elle peut devenir violente. Et souviens-toi qu’elle possède, au moins, 150 photos de toi qui sont peu flatteuses. Alors don’t mess avec c’te personne là, si t’aimes ta réputation.

5-       Dans un « roadtrip » il arrive des moments où l’auto entre dans une zone très dense de brouillard. C’est souvent un moment où les occupants de la voiture s’avouent leur amour infini et y’a toujours quelqu’un qui finit par dire en pleurant, « Je suis heureuse que mes derniers moments soient avec vous ! ».

6-       Il faut faire des compromis musicaux, parce que quand deux personnes écouteraient du Bernard Adamus pendant 15 heures mais que les autres détestent la musique francophone, c’est un mélange mortel pour une grosse chicane su’à 20.

7-       Va arriver un moment, dans le woyâge, où tout le monde va vouloir recharger son cellulaire dans l’unique plogue de l’auto, la façon la plus équitable de régler ceci est de faire un rap battle. Le gagnant est celui qui fait pleurer l’autre, c’toujours bien divertissant. L’autre alternative serait un wrap battle où les concurrents se battent à l’aide de wraps au poulet…

8-       Ne jamais faire confiance au GPS, mais encore moins à la fille qui trouve ça rustique de voyager avec une méga mappe en papier.

9-        À la fin du périple, y’a une sélection naturelle qui s’installe, les filles qui ont pris une douche, et les autres qui ont mis leur confiance dans un déo seulement. J’en dis pas plus.

10-   Ne jamais laisser la fille qui veut à tout prix voir des baleines conduire quand tu arrives à la hauteur de quelque part où ça se peut qu’il y en ait.

11-   Quand tu dois dormir dans une auto, y’a toujours quelqu’un qui a trop chaud au milieu de la nuit et qui ouvre la porte…Cette personne, par le fait même, t’expose aux plus grands dangers (raton laveurs enragés, passants louches, insectes tueurs) neutralise cette personne avec 2 Gravols. 1 Gravol permet de dormir, mais 2 peuvent knocker un dromadaire sur le speed.

Voilà.

L’été se termine dans 3 semaines pour les étudiants. Pour les travailleurs à temps plein, l’été a probablement duré 2 semaines. Profitez du peu qu’il vous reste parce qu’en février j’vous garantis un article dépressif qui parle uniquement de mon aversion envers le froid.

Paix les beaux beubés, m’en va à balle-molle.  

Catherine B