Quand l’amour me fait boire.

« J’attend de rencontrer le bon, celui qu’j’vais vouloir présenter à mon père. »

Ça, c’est la marde l’excuse que je dit quand on me parle de mon célibat.

Mais tu sais quoi? Ça s’est finalement réalisé…j’ai enfin rencontré le bon.

Ouais, moi et 60 860 autres personnes, l’avons finalement rencontré.

Samedi, j’ai eu une date intime avec David Beckham.

C’est drôle il m’a comme fait un signe avec ses souliers roses et j’ai compris que c’est moi et seulement moi qu’il voulait.

Y’a rien qui pouvait stopper notre amour. À part peut être les gars de la sécurité qui me courraient après quand j’ai tenté d’aller rejoindre mon beau sur le terrain…

Bref ce fût une belle relation. Courte, mais belle.

Nous avons partagé nos derniers mots quand je me faisais faire une clé d’bras par ti-jo de la sécurité…

Je lui ai dit ce que j’ai toujours rêvé de dire; « You go back to her and i goooo back to black »…pis j’ai rajouté un « bloody hell » pour faire ma british.

(J’essaie souvent de citer Amy Winehouse, dans ma vie en général, mais on dirait que ça ne s’applique jamais…)

Donc Davidou est retourné avec Victoria…

Mais je sais dans mon coeur qu’il va toujours m’aimer…mais tsé c’est plus simple avec Posh Spice, elle parle pas, elle mange pas pis tu peux l’utiliser comme patère quand il y a de la visite.

Bref, heureuse d’un amour aussi vrai et aussi intense. Je devais boire.

Boire pour me remémorer nos plus beaux moments passés ensemble…la grimace qu’il m’a fait quand je l’ai agrippé par les chevilles ou les mots doux qu’il me murmurait quand je lui criait dans l’oreille (en pleurant) « Je t’aiiimmmmme Davviiid, tuuu es mon fooond d’écraaaaan! ».

Bref, je devais absorber la beauté de ce que je venais de vivre en buvant.

Ça s’en va n’importe ou cet article…jeeeez!

Po, mon amie Po que vous connaissez déjà, m’a donc accueillie dans son antre.

Pour bouééére.

Pis ben, puisque je flottais sur un nuage d’amour, je voulais quelque chose de léger comme mon coeur d’adolescente.

Nous avons donc concocté de la Sangria blanche.

Parce-que la sangria rouge ça tombe rapidement sur le coeur et j’avais pas le goût d’alourdir mon coeur.

Haha…not.

Non la vraie raison c’est qu’on avait juste du vin blanc, tsé.

C’est une recette bébé-fafa, là je ne vais pas vous flabbergaster avec une recette très recherchée.

Mais elle en vaut le détour.

Ça goûte, un peu, comme la joie.

La Sangria blanche « je viens de vivre le grand amour » 

Il vous faut;

– Du vin blanc (ici, prenez le cheepoune de l’épicerie, pas le vin super cher que le chum à Po voulait garder pour un évènement spécial…)

– Du jus de raisin blanc (ou de canneberges blanches), mais raisin c’est pas mal meilleur.

-Du Sprite (ou 7up ou Ginger Ale…ou du Perrier…Bref il faut que ça soit transparent et que ça pétille!)

– Des kiwis et des fraises coupées (Sinon, des framboises jaunes c’est assez cooouuuul aussi.)

Ici l’étape importante.

-Tu dois avoir un pichet. Nous on avait juste un vase à fleurs…c’tait moins fancy

Ensuite, écoutes fille, tu mélanges le tout.

Laisse aller ta créativité pis fait ça dans l’ordre que tu veux.

Pour ce qui est des quantités, met plus de vin si tu ne conduit pas. Simple de même.

C’est beau Cath on a compris l’concept. Arrête.

J’espère que vous aussi vous connaiterez l’amour comme moi.

D’ici là, votre célibat est aussi une bonne raison d’essayer ma Sangria ;)

Catherine B

 

 

  • Béatrice

    Tu peux ajouter de la liquer de melon dans la sangria blanche!!! :)